PAULA PATIÑO

13/06/2020

Paula Patiño, Paula Andrea Patiño Bedoya de son nom complet, est une cycliste née le 29 mars 1997 à La Ceja, dans le département d'Antioquia, en Colombie. Paula a donc vu le jour à La Ceja, non loin de Medellin, à 2200 mètres d'altitude, dans la même ville que Fernando Gaviria, de deux ans son ainé et qui est devenu au fil des années une référence du sprint mondial. Lors de ses débuts avec le cyclisme à 13 ans au sein du club local, son premier entraineur n'était autre que José Hernando Gaviria, le père de Fernando. La Cejeña a alors suivi un enseignement de grande qualité au coté de Fernando, elle a rapidement réalisé de grandes choses lors des courses situées à l'est du département d'Antioquia.

Les résultats n'ont pas tardé à se faire ressentir, son dévouement a commencé à payer très tôt. En 2012, Paula a remporté son championnat national sur route à 15 ans dans sa catégorie d'âge. Ce jour-là, elle s'imposait sur un tracé de 30 kilomètres à Pereira dans le département de Risaralda. En 2014, Paula a récidivé, elle est devenue cette fois championne de Colombie sur route juniors dans la vile touristique de Barranquilla (Atlantico) Toujours lors de cette année, elle a eu la chance de voyager en Espagne pour disputer les Championnats du Monde juniors de Ponferrada ou elle a pris la 23eme place.

2015 a également été une bonne année pour Paula : sur route, elle a terminé troisième du Championnats Panaméricains du contre-la-montre juniors tandis que sur piste, elle a obtenu la médaille d'argent sur la poursuite par équipe juniors et la médaille de bronze lors de la course scratch juniors des Championnats Panaméricains. Tous ses accomplissements lui ont permis de susciter l'intérêt de Carlos Mario Jaramillo, le directeur de l'équipe colombienne Coldeportes-Zenú, qu'elle a intégrée en 2017 avant de connaitre le Centre Mondial du Cyclisme et le World Tour au sein de l'équipe Movistar.

Date de naissance : 29/03/1997 (23 ans)


Lieu de naissance : La Ceja (Antioquia)


Équipe : Movistar Team


Nationalité : Colombie


Poids : 47 kg


Taille : 155 cm


Pro depuis : 2019

La première Colombienne du World Tour féminin

Paula a connu un parcours atypique voir « exotique » comme la plupart des cyclistes sur route féminines non européennes. En 2017, Paula a remporté la quatrième étape de la Vuelta a Colombia Femenina Oro y Paz, le Tour de Colombie féminin, à El Tambo.

A 20 ans alors qu'elle était l'un des plus jeunes participantes, elle prenait également la onzième place du classement général de l'épreuve. Elle terminait aussi médaillée de bronze des Jeux Bolivariens, à Santa Marta, dans son pays. Auparavant, la Cejeña avait couru dans trois pays européens différents : la France lors du Tour Féminin International de l'Ardèche, en Suisse, lors du SwissEver GP Cham - Hagendorn et enfin, en Norvège, à l'occasion des Championnats du Monde de Bergen.

Cette bonne saison a convaincu l'UCI (Union Cycliste Internationale) de s'intéresser à elle. En 2018, Paula a alors rejoint le Centre Mondial du Cyclisme (CMC), crée en 2002 dans le but de soutenir dans leur développement sportif des jeunes venant des quatre coins de la planète, et basé dans la périphérie d'Aigle Martigny en Suisse. La Colombienne faisait partie des 100 jeunes athlètes considérés comme « prometteurs » et « talents en devenir » à rejoindre le centre au cours de cette année 2018.

"C'était difficile parce que j'allais quitter ma maison pour la première fois. Au début, c'était six mois sans aucun contact avec la Colombie. Tout cela a été éprouvant, mais je l'ai enduré parce que je savais que les opportunités ne se présentaient qu'une fois."

Paula a alors évolué avec 7 autres coureuses de nationalités différentes : une Argentine (Fernanda Yapura), une Paraguayenne (Agua Marina Espínola), une Éthiopienne (Eyeru Tesfoam Gebru), une Cambodgienne (Thị Thật Nguyễn), une Kazakhe (Faina Potapova), une Thaïlandaise (Phetdarin Somrat) et une Trinidadienne (Teniel Campbell)

Lors de la Vuelta a Colombia Femenina, elle à nouveau remporté une étape à Velez et amélioré son classement général de l'année précédente en terminant cette fois sixième. En France, Paula a terminé quatrième du Grand Prix de Plumelec-Morbihan Dames, cinquième du Tour de Belle Isle en Terre - Kreiz Breizh Elites Dames et quatorzième du Tour Cycliste Féminin International de l'Ardèche.

Sous ses couleurs du Centre Mondial du Cyclisme, bleus et blanches avec le drapeau arc-en-ciel de l'UCI, Paula a marqué les esprits. On peut dire qu'elle a forcé sondestin puisque l'équipe féminine Movistar, équipe crée un an auparavant, et membre du World Tour, lui a offert un contrat irefusable.

"Quand j'étais à l'UCI, Movistar cherchait une latino-américaine. Ils ont suivi durant toute la saison mes courses. J'ai toujours eu l'impression d'avoir les yeux rivés sur eux.. Eusebio Unzué est allé à l'hôtel où nous étions et m'a demandé si je voulais faire partie de l'équipe..."

Beaucoup d'observateurs ont alors parlé d'elle comme une Nairo Quintana au féminin et elle fait honneur à ces comparaisons osées. En effet, Paula a terminé deuxième au classement des jeunes du Giro Rosa, le Tour d'Italie féminin, derrière la Française Juliette Labous. Au classement général, elle prenait la vingt-troisième place. Du reste, elle a pris part à La Course by le Tour de France et à la Madrid Challenge by La Vuelta respectivement organisées la même journée que les dernières étapes du Tour de France et de la Vuelta masculin.

Paula a même posé pour la première fois ses roues sur les chemins blancs des Strade Bianche et sur les monts pavés des Flandres lors du Samyn et des Trois Jours de la panne. C'est une pure grimpeuse et à l'avenir, ses grands objectifs seront les classiques ardennaises et la Corsa Rosa.